Fake: LNR ouvre «une représentation» en Autriche et nomme un « ambassadeur »

La soi-disant République populaire de Louhansk (LNR), l’autre structure séparatiste soutenue par la Russie, est restée à l’écart lors de la tentative d’ouverture d’une « représentation» de la République populaire de Donetsk à Ostrava, en République Tchèque, qui s’est terminée par un échec. Mais à la fin de la semaine dernière, les médias russes et pro-russes ont diffusé des articles annonçant l’ouverture d’une «représentation» du pouvoir auto-proclamé de Louhansk en Autriche.

Website screenshot Spoutnik
Website screenshot Spoutnik
Website screenshot RIA Novosti
Website screenshot RIA Novosti
Website screenshot Ukraina.ru
Website screenshot Ukraina.ru

Spoutnik, RIA Novosti et, comme toujours, Ukraina.ru ont repris cette  « nouvelle». Des médias ukrainiens ont également publié ce fake. Les articles sont souvent titrés de façon manipulatrice. Par exemple, le journal en ligne «Comments.ua» annonce: «Les militants du Donbass conquièrent l’Europe par la voie diplomatique».

Website screenshot Comments.ua
Website screenshot Comments.ua

Le texte déclare que Alfred Aldemer (un activiste autrichien) va devenir le représentant de la LNR. Malgré que les médias autrichiens et l’ambassadeur de l’Ukraine en Autriche ont démenti, les journaux en ligne russes et ukrainiens n’ont pas changé le contenu de la plupart de leur publications.

Pourtant Alfred Aldemer a déclaré dans une interview accordée à l’agence de presse ARA qu’il n’a pas eu l’intention de devenir le «représentant» de la LNR. Il a expliqué qu’il a accompli un travail humanitaire et qu’il ne comprends pas bien tous les aspects politiques de l’existence de cette structure non-reconnue.

Website screenshot diepresse.com
Website screenshot diepresse.com

En outre, Alfred Aldemer a dit qu’ il ne savait pas qu’il n’avait pas le droit de visiter Louhansk sans permission de Kiev ou d’y entrer depuis la territoire de la Russie.

Il faut rappeller ici un autre épisode associé avec la visite de Alfred Aldemer dans le Donbass. En juin de cette année, il s’y est rendu accompagné par Oliver Yonishkayt. Les médias russes et pro-russes ont  décrit cet homme comme «un représentant des associations professionnelles » d’Autriche.

Ce personnage, Oliver Yonishkayt, a alors été souvent présenté comme la «tête de la Fédération des syndicats autrichiennes». Mais en réalité, Oliver Yonishkayt est un homme du parti de gauche, l’ancien groupe communiste dans les syndicats autrichiens – GLB. Le groupe de représentants des députés travaillistes à la Chambre autrichienne compte 8 personnes. Ils ont obtenu seulement 1,35% lors des élections de 2014. Ainsi, Oliver Yonishkayt n’est pas légitime pour intervenir ou parler au nom de la Fédération des syndicats autrichiens.

lnr7

Alfred Aldemar, de son côté, est un membre du soi-disant «Comité pour la paix en Ukraine», une organisation qui «lutte contre le fascisme». Patrick Poppel, connu pour ces déclarations comme «la Russie est le seul pays qui peut sauver l’Ukraine de la dégradation» est membre de cette organisation.

lnr8

En outre, Poppel est un fervent membre du Parti de la Liberté. C’est un parti d’extrême-droite. Il est intéressant de noter que d’une part ces militants soutiennent les séparatistes de la soi-disant DNR et LNR, mais d’autre part ils s’opposent à la migration des réfugiés et critiquent les minorités ethniques. En son temps, leur ancien chef, Jorg Haider, a aidé à enlever les plaques avec les noms des agglomérations en langue slovène. A présent Poppel travaille à l’«Institut de Souvorov» à Vienne et s’est fait l’avocat fervent du dialogue avec la Russie et de la levée des sanctions.

Website screenshot  tt.com
Website screenshot tt.com

Il faut indiquer que l’Autriche soutient l’intégrité territoriale de l’Ukraine et ne reconnaît pas les formations auto-proclamés de DNR et LNR.