Le journal en ligne Ukraina.ru a publié un article qui analysait les conséquences de la construction du «Nord Stream 2» pour le système de transport de gaz ukrainien. Tandis que ukraina.ru et d’autres médias russes refusent toute perspective pour ce système de transport de gaz ukrainien, l’Ukraine envisage sa modernisation, signe des accords internationaux de coopération à long terme et prépare la restructuration de «Naftogaz Ukraine».

propagande russe fake

Website screenshot ukraina.ru

L’article, publié par ukraina.ru, repose sur des affirmations manipulatrices, habituelles pour les médias russes. Ces affirmations sont utilisées pour créer une certaine image de l’Ukraine. Ainsi, le système de transport du gaz ukrainien est nommé «obsolète», «inutile» et «tas de ferraille» ; tandis que, prétendument, le «Nord Stream 2» est un projet, qui «gagne en termes économiques» et en aucun cas «n’a de liens avec la politique». Selon les journalistes russes, il s’agit de la «condamnation» du système de transport de gaz ukrainien dont le sort final consiste dans la conservation.

propagande russe fake

Website screenshot cepa.org

Les experts et les médias étrangers ont réfuté l’affirmation que le «Nord Stream 2» est un projet purement commercial. Par exemple, le professeur britannique Alan Riley, expert sur les questions d’énergie et du marché concurrentiel, affirme qu’il est possible de réfuter chaque argument des lobbyistes du «Nord Stream 2» appelant à l’attention aux détails.

Website screenshot kmu.gov.ua

L’Ukraine a évalué les risques liés avec la cessation ou la réduction significative du transit de gaz russe à travers le système de transport de gaz ukrainien. Les experts ont mis au point une «Stratégie énergétique de l’Ukraine jusqu’à 2035», qui prévoit la restructuration du secteur de l’énergie jusqu’en 2020. De plus, la liquidation de la société qui est engagée dans le transport et le stockage de gaz naturel en Ukraine, «Ukrtransgaz» est prévue. Enfin, la restructuration de «Naftogaz Ukraine» se met petit à petit en place.

Website screenshot mpe.kmu.gov.ua

Website screenshot naftogaz.com

Au printemps 2017, un mémorandum entre «Naftogaz Ukraine», «Ukrtransgaz», Snam S.p.a (Italie) et Eustream a.s. (Slovaquie) sur l’assurance à long terme de la stabilité du transport de gaz naturel en Ukraine a été signé, conformément aux normes établies par les marchés européens.

En fait, l’Ukraine est prête à mettre en œuvre les projets indiqués ci-dessus et à se développer dans un nouveau contexte, car le pays n’a pas importé le gaz de Russie depuis plus d’un an et demi. En dehors de sa coopération avec des entreprises européennes, la société «Naftogaz Ukraine» prévoie l’augmentation de la production de son propre gaz et la mise en œuvre de programmes d’efficacité énergétique.