Les médias russes ont déformé les paroles du président Petro Porochenko à propos de l’occupation en Crimée. En effet, le président ukrainien a, lors de son discours pour la Rada, déclaré que l’Ukraine ne pouvait pas réintégrer la Crimée de force, mais le ferait par la voie judiciaire.

Website screenshot TASS

Website screenshot Vzglyad

La citation exacte des paroles de Petro Porochenko lors de son discours se trouve ici (à partir de 01:27:17):

«Est-il possible de faire revenir la Crimée par la force? Ce n’est pas une estimation réaliste. Va-t-elle quitter ce territoire à son compte? J’ai bien peur que non. Cependant, nous pouvons créer de graves problèmes pour Moscou. La Crimée doit devenir un fardeau pour la Russie. Ainsi, le braqueur jettera les affaires qu’il a volé quand il se rendra compte qu’il ne peut pas disparaître sans que personne le voie. Nous devons créer des conditions convenables. Nous utiliserons les instruments du droit international, les sanctions, les tribunaux internationaux, l’arbitrage, la tribune internationale, les mécanismes de suivi, en comptant sur l’ONU même l’UNESCO. Malheureusement, l’implication de la Russie à sa responsabilité juridique internationale est un long processus. Mais je fais confiance en son efficacité. Cela va fonctionner, la Russie va répondre pour ses actes dans la langue du droit.»