La chaîne de télévision russe «Rossia 24» a diffusé une émission télévisée sur les citoyens ukrainiens qui travailleraient en Pologne. Elle ne les montre que comme des agents de nettoyage ou autres métiers peu attractifs. Dans le même sujet la chaîne presente des retaités ukrainiens comme des contrebandiers installés à la frontière ukraino-polonaise.

Website screenshot Vesti.ru

Website screenshot Vesti.ru

Textuellement, le commentaire affirme: «En Pologne tous les Ukrainiens ont les torchons en main. Ils font la vaisselle et lavent les planchers. Ce sujet n’est plus un tabou. C’est comme ça».

Website screenshot ВВС

Website screenshot ВВС

On peut facilement réfuter cette affirmation en s’appuyant sur des articles faits depuis la Pologne (par exemple, par la BBC), ou par des données tirées des statistiques officielles.

Website screenshot Rp.pl

Website screenshot Rp.pl

L’année dernière, la Pologne a émis un nombre record de permis de travail pour les Ukrainiens. On explique en Pologne que ces permis sont délivrés «par nécessité» car les Polonais quittent leur pays pour le Royaume-Uni et les états nordiques en quête des salaires élevés.

Selon les stastistiques, les Ukrainiens travaillent donc en Pologne dans les domains de «l’agriculture, de la construction et de l’industrie», afin de remplacer les Polonais partis.

Website screenshot PolskieRadio.pl Photo: Pixabay.com/ CCO Public Domain

Website screenshot PolskieRadio.pl Photo: Pixabay.com/ CCO Public Domain

Dans cette émission télévisée russe, intervient également un «politologue» polonais qui ne l’est pas vraiment et qui dit: «Selon les données officielles, 1,5 millions d’Ukrainiens se trouvent déjà en Pologne. Nous leurs avons permis de passer la nuit chez nous, alors qu’ils achètent illégalement une «Carte de Polonais» (un papier qui ne donne pas la citoyenneté polonaise, mais permet d’étudier et de travailler en Pologne). Ils ne peuvent pas adhérer à l’Union européenne! Alors c’est un cachemar : des millions d’Ukrainiens sauvages débarquent ainsi en Europe», déclare cet « analyste » du nom de Tomasz Jankowski.

Website screenshot crimea.ria.ru

Website screenshot RIA Krim

En fait, il n’est pas un politologue. Tomasz Jankowski est le chef du parti pro-russe «Smena». Il a aidé précédemment les « Loups» de Poutine, un groupe de motars russes nationalistes, à traverser la Plolgne et a exigé la restitution des terres appartenant à la Pologne avant la Seconde Guerre Mondiale et qui font actuellement partie de l’Ukraine. Il est aussi un ancien membre d’un mouvement néo-fasciste polonais.

Website screenshot Vzglyad

Website screenshot Vzglyad

Website screenshot Depo.ua

Website screenshot Depo.ua

L’émission de Rossia 24 a soigneusement évité de parler de la participation de cet « expert en politique » dans ce mouvement néo-nazi et de son travail actuel.