Les leaders du Comité du Renseignement du Sénat américain ont communiqué le 4 octobre des informations sur l’avancement de l’enquête concernant l’intervention russe dans la campagne présidentielle 2016 aux USA.  Cependant, les médias russes ont déformé ce rapport et ont diffusé un nouveau lot de mensonges et de manipulations.

Ainsi, Life.ru, Ria Novosti, Izvestia et d’autres médias peu connus ont présenté leur vision deformée du  discours de Richard Burr et de son adjoint, Mark Warner. Ces médias ont diffusé des titres controversés à propos de la soi-disant réfutation du Sénat américain de la véracité de l’intervention russe dans la campagne présidentielle 2016.

propagande russe fake

Website screenshot Life.ru

«Le Sénat des États-Unis a rapporté que la prétendue intervention de la Russie n’a pas affecté les résultats de l’élection présidentielle de 2016», – lit-on dans Life.ru. En réalité, le message de Richard Burr et Mark Warner était différent.

Selon M.Burr, l’investigation avait le programme suivant : évaluer les conclusions des services de renseignements, découvrir si il y avait une possibilité de collaboration des membres de l’équipe de Trump avec Moscou, et déterminer la menace de la répétition de telles actions de la part du Kremlin (à partir de 1:07 de la vidéo).

Burr a assuré que dans un avenir proche, les membres du Comité «présenteront certaines conclusions». Mais pour le moment, il n’y a pas de réponse définitive à la question de la coopération entre l’équipe de campagne de Trump avec Kremlin (à partir de 4:43 de la vidéo).

«Les membres et l’équipe du Comité du renseignement ont réussi à se mettre d’accord sur le fait que nous avons confiance dans les résultats d’évaluation des services de renseignement», a déclaré M.Burr (à partir de 5:00 de la vidéo). Ainsi, il voulait dire que selon les conclusions des agences de renseignement américaines, la Russie a tenté d’influencer l’opinion publique à l’aide de la diffusion de fakes et du piratage des serveurs du Comité national du Parti démocratique.

De plus, le chef du Comité a spécifié que les services spéciaux russes sont «intelligents et persistants», des menaces pareilles doivent donc être prises en compte très sérieusement.

Richard Burr a assuré que le Comité présentera des informations sur l’intervention de la Russie aux élections des USA avant le début des primaires 2018. En outre, il a déclaré qu’il était impossible de fermer les yeux sur tout et croire que la Russie ne faisait rien à présent.