Les médias russes tentent de présenter les résultats du référendum au Royaume-Uni comme une victoire, «le succès de Poutine» et «la défaite de l’Ukraine». Pour cela, ils ont inventé de nouveaux fakes.

Website screenshot de RIA Novosti

Website screenshot de RIA Novosti

Ainsi, RIA Novosti s’est souvenu de l’Ukraine et a publié un article intitulé «On nous abandonne: la réaction de Kiev sur le Brexit». Cette agence de presse a décidé de publier les opinions de soit-disants «experts». Pour RIA Novosti le chef des militants de Lougansk Plotnitskiy en fait partie. Il a déclaré avec toute «sa responsabilité» que «la victoire des patriotes britanniques va réveiller l’Ukraine».

Website screenshot de RIA Novosti

Website screenshot de RIA Novosti

L’agence de presse du propagandiste russe Kisselev a présenté un autre «expert important». C’est le Président de la Bolivie, Evo Morales. Ce connaisseur a fait un lien entre les résultats du référendum au Royaume-Uni et «les dépenses militaires de l’OTAN et des États-Unis». Par contre, Morales et l’agence de presse RIA Novosti n’ont pas mentionné que le referendum n’invitait pas à s’exprimer au sujet de la participation britannique dans cette alliance politico-militaire.

Website screenshot de RIA Novosti

Website screenshot de RIA Novosti

Le journal en ligne Lenta.ru, assez populaire en Russie, s’est distingué par une tentative de manipulation dans le titre de l’article consacré aux résultats. Ainsi, cet article est intitulé «le Brexit incite la Finlande à quitter l’UE».  En fait, dans le texte, on parle d’une pétition lancée dans ce pays. Mais ce titre trompeur donne l’impression que le pays est déjà en route pour quitter activement cette institution.

Website screenshot de Lenta.ru

Website screenshot de Lenta.ru

La plupart des médias russes ont essayé de présenter les événements comme une victoire personnelle de Poutine. Par exemple, Moskovskiy Komsomolets a publié un article titré «Brexit: comment Poutine a triomphé sur les États-Unis et  l’Union européenne», tout sec.

Website screenshot de MK.ru

Website screenshot de MK.ru

Vesti.ru, de même, a défini le Brexit comme «la victoire de Poutine» et un cauchemar pour l’Europe. La chaîne de télévision «Rossia» prévoit pour la Grande-Bretagne une division en plusieurs parties. Une prévision de même genre est souvent prononcé pour l’Ukraine.

Website screenshot de Vesti.ru

Website screenshot de Vesti.ru

Website screenshot de Vesti.ru

Website screenshot de Vesti.ru

Les médias comme l’agence de presse Kharkiv (qui est en fait un journal en ligne russe) et RIA Novosti Ukraina ont été trop pressés d’«enterrer» l’intérêts pour l’Ukraine dans l’UE. L’agence de presse Kharkiv a publié l’article intitulé «L’UE va oublier l’Ukraine après le Brexit». Le titre de ce sujet par RIA Novosti Ukraina est «Selon des experts, Brexit est le coup de grâce pour l’Ukraine».

Website screenshot de l’agence de presse Kharkiv

Website screenshot de l’agence de presse Kharkiv

Website screenshot de RIA Novosti Ukraina

Website screenshot de RIA Novosti Ukraina

Ainsi, les médias russes tentent de présenter la possible sortie du Royaume-Uni de l’Union Européenne comme une nouvelle victoire de la Russie et de Poutine personnellement. A nouveau, ces médias ont insisté sur les «pertes» pour l’Ukraine. Mais en fait, personne ne connaît les conséquences de cet événement ni pour la Russie, ni pour l’Ukraine, et rien n’indique une remise en question de la politique européenne de soutien à l’Ukraine.