L’édition internationale russe de Sputnik a faussement rapporté le 27 novembre dernier qu’un représentant français de l’OTAN s’en était « sévèrement » pris à la Turquie suite à la destruction d’un avion de bombardement russe Su-24, le 24 novembre 2015 par des avions de chasse turcs.

« Les actions turques compromettent l’opération en cours contre le groupe militant de l’État islamique », – a écrit le site internet, affirmant citer un diplomate français grâce à une source anonyme.

Capture d'écran sputniknews.com

Capture d’écran sputniknews.com

Une réunion extraordinaire du Conseil de l’OTAN a eu lieu le 24 novembre dernier après l’incident de la frontière turco-syrienne. Jens Stoltenberg, secrétaire général de l’OTAN, aurait fait cette déclaration à l’issue de la réunion.

Le 27 novembre 2015, le compte Twitter officiel de la représentation permanente de la France auprès de l’OTAN a publié un communiqué de l’Ambassadeur Jean-Baptist Mattéi, représentant permanent depuis 2013, pour démentir les fausses informations publiées par Sputnik.

 

Capture d'écran twitter.com/FranceOTAN/

Capture d’écran twitter.com/FranceOTAN/