L’agence de presse russe RIA FAN a publié un article affirmant que l’édition allemande Süddeutsche Zeitung a trouvé des syndromes de l’autisme présents chez le Président de l’Ukraine.

Website screenshot RIA FAN

Website screenshot RIA FAN

« Petro Poroshenko se comporte comme un véritable autiste ces temps derniers,» – écrit  RIA FAN en appropriant les propos à Süddeutsche Zeitung.

Website screenshot Süddeutsche Zeitung

Website screenshot Süddeutsche Zeitung

En vérité, Süddeutsche Zeitung n’a pas publié d’articles pareils. Pour la première fois, l’information sur «la maladie» de Poroshenko est apparue dans le journal en ligne Dni.ru en avril. Depuis lors, différents médias la republient régulièrement.

Website screenshot Dni.ru

Website screenshot Dni.ru

En général, ces médias n’indiquent pas leurs sources.

Une recherche sur le site de Süddeutsche Zeitung ne permet pas de trouver d’article pareil ni en avril ni en septembre. Il n’est pas impossible que les insinuations sur la maladie prétendue de Poroshenko sont liés à une véritable enquête sur Vladimir Poutine apparu dans un autre journal allemand, Der Tagesspiegel en 2015.

Website screenshot Der Tagesspiegel

Website screenshot Der Tagesspiegel

Ce média a fait référence à une enquête secrète de l’armée américaine qui a rapporté que Vladimir Poutine a une forme d’autisme – le syndrome d’Asperger. C’est un désordre du développement d’origine neurobiologique qui affecte essentiellement la manière dont les personnes communiquent et interagissent avec d’autres.

Der Tagesspiegel a cité Brenda O’Connor, une chercheuse de l’Académie navale du Rhode Island, qui dit: «Le développement neurologique de Poutine a été perturbé dans sa petite enfance, et à cause de cela le président russe a des troubles neurologiques» (Putin’s «neurological development was significantly interrupted in infancy, the Russian President carries a neurological abnormality»).

Le journal Der Tagesspiegel a souligné que les chercheurs ne peuvent pas prouver que leur théorie est juste car il est impossible d’analyser le cerveau de Poutine. Dans ce cas on se réfère aux recherches empiriques d’autres experts dans ce domaine.

Le journal en ligne américaine USA Today a publié des rapports de militaires à ce propos, disponible ici.

USA Today

USA Today