Une fausse information sur le développement de la production de «Roshen», qui appartient au Président ukrainien Petro Porochenko, est distribuée largement dans le secteur russophone de la Toile. Des publications à ce sujet sont diffusés dans les médias connus, ainsi que dans les sites plus marginaux.

Cependant, c’est un fake. Le bureau principal de «Roshen» et les autorités de la région de Kalouga ont réfuté cette information.

Polygraf, Chto-proishodit, Versia, Golospravdy, Vlasti.net, UA Regnum et d’autres médias peu connus ont diffusé ce fake.

propagande russe fake

Website screenshot Chto-proishodit

Website screenshot Regnum

propagande russe fake

Website screenshot Golospravdy

StopFake a demandé des commentaires au Service de presse de l’usine de bonbons «Roshen». Les représentants de ce Service ont déclaré que ce n’est pas la première fois qu’ils font face à ce fake. Ils nous ont répondu ainsi : «Nous avons déjà réfuté ce fake. De plus, les autorités locales russes ont démenti cette information aussi». Le journal en ligne «Argumenti i fakty» a cité le Ministre de l’agriculture de la région de Chelyabinsk, Sergey Soushkov, qui a rapporté que la corporation ukrainienne «Roshen» n’a pas déclaré son intention de construire des nouvelles usines sur le territoire du sud de l’Oural. Ainsi, les autorisations et les terrains pour la construction n’ont pas été délivrés.

Website screenshot «Argumenti i fakty» (Chelyabinsk)

Dans un même temps, les médias russes se réfèrent à des sources d’informations différentes. Par exemple, il ont cité des médias ukrainiens, russes, le commentateur politique russe Alexander Prokhanov, ainsi que l’ancien Premier ministre d’Ukraine, Mykola Azarov qui étaient cités.

Oleg Kazakov, directeur de l’usine de Lipetsk a réfuté ce fake lors de son interview accordée au média économique Liga, en mars 2017.

Website screenshot Liga

Pour vérifier cette information par d’autres sources, StopFake a étudié les offres d’emploi à Kaluga. Parce que, si une fabrique était en construction, il y aurait des annonces pour trouver des salariés pour cette entreprise. Nous avons trouvé que deux offres en provenance de «Roshen» sur le site Web Rabotis: il s’agissait d’un représentant commercial et d’un superviseur, qui datent toutes les deux de 2015 ; rien à voir avec de la construction ou du travail à l’usine.

Il convient de rappeler qu’en juin 2017, les médias ont signalé l’achèvement du processus de conservation et l’arrêt complet de toutes les activités des usines de Roshen sur le territoire de la Fédération de Russie à Lipetsk.