Des médias russes ont récemment rapporté que l’ambassadrice britannique à Kiev, Judith Gough, aurait violé la loi électorale ukrainienne en montrant un bulletin de vote. En réalité, il n’y avait pas de violation, car l’ambassadrice n’a pas dévoilé les résultats du vote et n’a pas montré le bulletin rempli.

Website screenshot tvzvezda.ru

Website screenshot iz.ru

Ce fake a été diffusé par Izvestia, Vzglyad, Life.ru, Tsargrad, Bmf.ru, Antifascist, dnr-hotline.ru et d’autres médias moins connus.

Website screenshot zakon.rada.gov.ua

Que s’est-il donc passé passé exactement? Judith Gough a diffusé un bulletin blanc pour souligner sa longueur: il contenait les noms des 39 candidats à la présidence de l’Ukraine. La loi ukrainienne ne définit donc pas cela comme une violation. L’article 7 de la loi de l’Ukraine «Sur l’élection du président de l’Ukraine» dit: «Le contrôle de la volonté des électeurs est interdit. Prendre des photos ou fixer en vidéo l’expression de la volonté des électeurs, ainsi que la démonstration par l’électeur des résultats au bureau de vote représente un non-respect du vote secret». Donc, Judith Gough n’a pas montré le bulletin de vote rempli, n’a pas fait campagne pour une candidature et n’a pas pris en photo un bulletin de vote de l’électeur dans l’isoloir.

Website screenshot zakon.rada.gov.ua

Website screenshot yurist-online.com

Conformément aux dispositions du Code pénal de l’Ukraine (l’article 159) une violation s’effectue uniquement quand les résultats de vote d’un électeur ou de plusieurs électeurs sont révélées suite à une demande explicite de montrer le bulletin de vote rempli, avant de le mettre dans l’urne.