Le 18 juin denier, les médias russes ont diffusé les déclarations manipulatrices de Vadim Rabinovich, député de la Verkhovna Rada d’Ukraine et homme d’affaire proche de l’ancien président dechu, Victor Yanukovych. Ce dernier a prédit pour l’Ukraine un «désastre économique» dans un futur proche. Des journaux en ligne comme par exemple RT Russie, Ukraina.ru, ou encore Lenta.ru ont diffusé l’idée que l’Ukraine fait face à un problème majeur.

Website screenshot RT Russie

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Lenta.ru

Plusieurs fois par mois, les propagandistes russes reviennent sur ce sujet, en parlant à chaque fois de la dette publique «impossible» de l’Ukraine. Cette fois-ci, les médias ont proclamé, en référence à Rabinovitch, que cette dette est la faute à l’Occident qui essaierait de «voler la richesse nationale» du pays. Selon le pronostic de Vadim Rabinovitch, la dette publique de l’Ukraine en 2045 sera de 117 milliards de dollars américains.

Website screenshot Ukraina.ru

En effet, la dette publique de l’Ukraine représente une des préoccupations majeures du développement économique de l’Ukraine. En février, le Premier ministre de l’Ukraine, Vladimir Groisman, a déclaré que la dette de l’Ukraine auprès de ses créanciers est d’environ 65 milliards de dollars. En mai, le chef du gouvernement ukrainien a déclaré lors d’une interview pour Interfax que dans les quatre années à venir, l’Ukraine aura un pic de volume de paiement des dettes: le pays devra rembourser 27 milliards de dollars américains.

Website screenshot Interfax

Vladimir Groisman a rappelé que le gouvernement ukrainien actuel rembourse les emprunts des autorités précédentes: Viktor Ianoukovitch et Mykola Azarov qui ont fui en Russie, ainsi que les prêts obtenu par l’ex-premier ministre Yulia Timochenko.

Website screenshot TSN

Selon les prévisions de la Banque mondiale (une organisation financière internationale qui aide les pays en développement), il ne s’agit pas de la faillite proche de l’Ukraine comme le répétent en boucle les médias russes. Selon un rapport de la Banque mondiale publié en avril de cette année, le pourcentage de la dette publique et du PIB (produit intérieur brut) diminue progressivement. La Banque mondiale prévoit que vers 2020, la dette d’état de l’Ukraine représenterait 68% du PIB, ce qui se situe en dessous de la barre critique. La métodologie de la banque situe le seuil critique à 80% du PIB d’un pays à forte dette.

Website screenshot de Banque mondiale