Fake: L’Ukraine risque la sécheresse en bloquant l’accès à l’eau pour la Crimée

Le journal en ligne Ukraina.ru a affirmé qu’il existe un risque de sécheresse pour l’Ukraine à cause de la fermeture du canal «Severo-Krimskiy» (le Nord Criméan). Prétendument, cette information est tirée des paroles de la chef du Département d’agrométéorologie «Ukrgirdrometcentre», Tatyana Adamenko.

RIA Novosti, L’agence de presse Kharkiv, Gosnovosti et les autres médias peu connus ont diffusé les articles intitulés comme «L’Ukraine s’autodétruit à cause d’un blocus de l’eau et n’aura plus d’eau douce ».

propagande russe fake
Website screenshot Ukraina.ru
propagande russe fake
Website screenshot Gosnovosti
propagande russe fake
Website screenshot L’agence de presse Kharkiv

Tatyana Adamenko a commenté cette interprétation de ses paroles pour StopFake. Elle a réfuté l’information de médias russes, premièrement. Effectivement, l’Ukraine souffre d’un certain manque d’eau. Selon Adamenko, la solution vient des grandes retenues d’eau qui permettraient de sauver la situation.

Adamenko a expliqué que «la fermeture du canal «Severo-Krimskiy» (le Nord Criméan) ne peut pas provoquer de conséquences négatives pour l’Ukraine. Au contraire, il s’agit de l’augmentation de réserves d’eau, y compris à des fins d’irrigation. Les journalistes ont déformé mes propos».

En fait, la fermeture du canal cause des problèmes à la Crimée annexée et non pas à la partie continentale de l’Ukraine. Selon les données de Krim.Realii, le manque d’eau a provoqué des pertes importantes pour l’agriculture irriguée en Crimée.

Il convient de noter, que ce canal a été construit dans les années 1960 et que la Crimée a reçu son eau de la rivière Dnipro. Cependant, après l’annexion de la Crimée par la Russie au printemps 2014, les autorités ukrainiens ont décidé de cesser l’approvisionnement d’eau.