Le journal en ligne russe «Ukraina.ru» a diffusé un article affirmant que la Bulgarie aurait apporté son soutien à un mouvement en faveur de l’autonomie des Bulgares d’Ukraine. D’autres médias ont publié des titres qui vont même plus loin. Par exemple, Facenews.ua a déclaré que «La Bulgarie exige la création d’une région autonome bulgare en Ukraine».

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot de Facenews

Website screenshot de Facenews

Des médias ont indiqué comme source de leurs informations le journal en ligne Golos. Il faut rappeler que StopFake a déjà raconté comment cette demande supposée de la diaspora bulgare au Président du pays, concernant l’instauration d’un statut spécial pour cette minorité nationale sur le territoire de l’Ukraine, est une pure invention.

Website screenshot Golos

Website screenshot Golos

Le journal en ligne Golos a publié cette fausse information. On a présenté Yuri Palichev, le chef de la communauté des Bulgares de Kherson, comme l’initiateur de cette demande. Et malgré le fait, que Yuri Palichev a nié toute implication, Golos n’a pas apporté de démenti dans ses pages.

Website screenshot Golos

Website screenshot Golos

Website screenshot de page de Yuri Palichev  dans les reseaux

Website screenshot de page de Yuri Palichev dans les reseaux

Les journalistes de Golos ne se référent pas à des fonctionnaires ou à des représentants parlementaires bulgare, mais présentent comme source de leurs informations un des membres du parti d’extreme-droite bulgare et pro-russe «Attaka» («Attaque»). Il s’agit d’un participant de l’ex-«Rada populaire de Bessarabie», un mouvement autonomiste local qui a eu une existence éphémère, Svetoslav Proynov. Actuellement cet homme politique ne fait plus partie de la faction d’«Attaka» au parlement bulgare.

b6

Le parti «Attaka» est représenté par  11 députés au parlement bulgare. Il a perdu 12 sièges entre les deux dernières élections, ayant réuni à peine 4,5% des voix. En plus, ce parti a toujours été dans l’opposition. Par conséquent, il ne peut pas représenter l’ensemble de la Bulgarie et s’exprimer de la part de ce pays. Rappelons que la Bulgarie a toujours soutenu l’intégrité territoriale de l’Ukraine. Elle est l’un des pays les plus actifs pour mettre en œuvre les sanctions contre la Russie.