La Cour Européenne des Droits de l’Homme a «refusé» à Kiev de reconnaître les marins ukrainiens comme des prisonniers de guerre, – affirment RIA Novosti, Ukraine.ru, NTV et d’autres médias moins connus. Il s’agissait des 24 marins ukrainiens, capturés avec leurs bateaux  par le FSB russe dans le détroit de Kertch, le 25 novembre. Des médias russes ont évoqué brièvement la question d’une assistance médicale pour les marins blessés, demandée à la Russie par la CEDH. Si on en croit les médias russes, Kiev ne s’est adressé à la CEDH que pour ces deux questions: la reconnaissance de l’agression militaire et les blessés.

Website screenshot RIA

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot NTV

Pourtant, ces médias russes s’apprêtent à des manipulations. Le 29 novembre, Kiev s’est adressé à la Cour européenne des Droits de l’Homme en demandant d’adopter des mesures provisoires, en temps utile, contre la Russie en raison d’une agression contre l’Ukraine dans la mer Noire.

Selon la publication d’Ivan Lischyna, vice-ministre de la Justice de l’Ukraine, sur sa page Facebook, le gouvernement ukrainien a demandé au tribunal d’obliger la Russie à réaliser d’urgence les mesures suivantes: présenter des informations complètes sur la santé et les conditions de détention des marins ukrainiens; fournir des soins médicaux appropriés aux blessés; et faire revenir les marins blessés en Ukraine dès que leur état le permet; faire rentrer tous les marins ukrainiens, mais avant cela créer des conditions de détention conformes aux normes du droit humanitaire et avant tout, les libérer des établissements pénitentiaires.

Уряд України звернувся до Європейського суду з прав людини із заявою про застосування попередніх заходів до українських…

Posted by Іван Ліщина on Wednesday, November 28, 2018

Pour l’instant, la CEDH a prise des mesures provisoires : a demandé la Russie de présenter au plus vite des données médicales sur la santé, effectuer des soins médicaux et décrire des conditions de détention des marins capturés.

#ВАЖЛИВОЄвропейський суд з прав людини European Court Of Human Rights (ECHR) вирішив частково задовільнити заяву…

Posted by Павло Петренко on Tuesday, December 4, 2018

En plus, le 30 novembre, la CEDH a demandé la Russie de présenter des informations sur le fondement juridique de détention des marins ukrainiens dans les eaux neutres.

«Une plainte complète contre la Russie sera déposée avant le 7 janvier 2019», annonce ministre de la Justice de l’Ukraine, Pavel Petrenko. Il existe deux dossiers énormes sur des violations des droits de l’homme, effectuées sur le territoire occupé par la Russie. Ainsi, le premier concerne la Crimée et le seconde concerne le Donbass.