A la date de l’indépendance de l’Ukraine, le 24 août, les médias russes s’efforcent à inventer autant de fakes que possible à propos de l’Ukraine, la décrivant comme un État en faillite, par exemple. Cette fois, RIA Novosti ont décidé de remettre en question l’indépendance de l’Ukraine et ses journalistes ont «analysé» les résultats de 26 ans d’indépendance ukrainienne. StopFake a tenté de trouver des faits réels dans cet article, rempli de haine et de propagande.

propagande russe fake

Website screenshot ria.ru

Dès le début, RIA Novosti a déclaré que l’indépendance de l’Ukraine «existe en théorie (en principe), mais que personne ne le voit». L’auteur de l’agence de presse pro-Kremlin a promis d’examiner «impartialement les progrès réalisés par l’Ukraine en prenant ses distances par rapport aux mythes sur l’indépendance d’un jeune pays autant que possible». Cependant, l’auteur a rapporté qu’il est «impossible de cacher un grand nombre d’échecs des Ukrainiens à l’aide de l’exécution de l’hymne national, de sortilèges, de sauts». L’auteur fait souvent allusion aux clichés de la propagande comme «des occidentaux» qui «ont dirigé le Conseil suprême d’Ukraine non seulement à l’aide d’ententes, mais sans se cacher, en public».

RIA Novosti prétends que dans le domaine de la cohérence économique, «l’Ukraine n’a pas du tout à se vanter». Mais en fait, l’auteur a préféré oublier la fluctuation des taux de change, y compris en Russie. Au contraire, plusieurs organismes internationaux, dont la Banque mondiale, ont indiqué que le pic de la crise semble passé en l’Ukraine. De plus, le pays a commencé à améliorer ses chiffres sur différentes catégories.

Website screenshot @NaftogazUA

L’auteur prétends que l’économie en Ukraine ne vaut rien sans la Russie. Ainsi, il y a une répétition de clichés de propagande, sur la liaison entre les deux pays et la notion de «peuples frères». Seulement, Ukrtransgaz a rapporté qu’il n’y a plus de gaz russe en Ukraine depuis maintenant 600 jours. En outre, l’Union européenne devient le partenaire commercial principal de l’Ukraine. Selon Deutsche Welle, «au début, le marché russe a mené l’Ukraine nulle part, car la Russie faisait chanter Kiev à l’aide de conflits commerciaux. C’était bien avant l’annexion de la Crimée et l’éclatement du conflit dans le Donbass».

Website screenshot me.gov.ua

RIA Novosti a repris et manipulé les fakes les plus répandus. Par exemple, l’article affirme que l’Ukraine va inévitablement perdre ses «tchernozems» (terres végétales), ses forêts et son agriculture après son association avec l’Union européenne. StopFake a réfuté déjà des fakes semblables.

Website screenshot data.worldbank.org

En outre, l’auteur de RIA Novosti a repris des fakes aux sujets de réformes, proposés par le Fonds Monétaire International, et d’une «mission de réduction radicale de la population».