Le 10 décembre 2018, un journal local de Lougansk, «Nasha gazeta», a annoncé qu’un journaliste italien nommé Roberto Travan, qui a choisi le Donbass comme lieu de tournage, aurait disparu. Selon cette source propagandiste, le soi-disant «procureur général de Lougansk» a engagé une poursuite pénale à ce sujet. Yanis Pilavo, le Chef adjoint du Bureau du Procureur général de la soi-disant «RPD». Les sites propagandistes ont ensuite diffusé plusieurs versions de ce sujet. Ainsi, le journaliste italien aurait été tué par le Service de Sécurité ukrainien, ou alors Travan aurait été enlevé à cause du tournage d’un documentaire qui ne convenait pas aux militaires ukrainiens, ou ce sont «des soldats ukrainiens saouls» qui l’auraient tué à la veille du Nouvel An. Tous ces médias insistent sur le fait que le journaliste italien était accompagné par des agents des services de sécurité ukrainien. Ces gens, paraît-il, ne le laissaient pas «travailler indépendamment». Ils ont aussi mentionné des noms de militaires ukrainiens qui, prétendument, ont accompagné M. Travan: les lieutenants Olexandre Kikta et Vyacheslav Pavluchenko, et le sous-lieutenant Oleh Sokolovskiy.

Des versions différentes de ce fake ont été diffusées par Vesti, Zvezda, RIA, life.ru, Korrespondent, Novorosinform, Rossiyskaya Gazeta, Novorossia, Bureau du Procureur général de «RPL», Istok, Komsomolskaya pravda et d’autres médias moins connus.

Website screenshot Nasha gazeta

Website screenshot Novorossia

Website screenshot RG.ru

Website screenshot Vesti Ru

Cependant, cette information est entièrement fausse. StopFake a contacté Roberto Travan, qui est rentré en Italie le 23 décembre 2018, après son tournage dans le Donbass. Il a réfuté le fait que des militaires ukrainiens se sont efforcé de faire pression sur lui. Le journaliste couvre la guerre en Ukraine depuis déjà quelques années et a publié plusieurs reportages à ce sujet dans le journal national La Stampa di Torino. Il convient de préciser que l’une des photographies d’un militaire ukrainien, prise par Roberto Travan, a gagné la médaille d’or à Tokyo TIFA 2018 comme une Meilleure image de guerre.

A ce jour, Roberto Travan travaille sur de nouveaux reportages, tournés lors d’un récent voyage en Ukraine. Sa disparition a tout simplement été inventée par la propagande russe, pour nuire à l’image de l’Ukraine et de l’armée ukrainienne.