Selon les médias russes, le ministre britannique des Affaires étrangère Boris Johnson a presque regretté le boycott de la Coupe du monde 2018, qui doit se dérouler en Russie. Ils ont coupé sa citation, en gardant juste une remarque, où il explique qu’il serait injustifié de sanctionner les équipes de football et leur fans. En rapportant le discours de Johnson, les journalistes russes se sont basés sur les rapports de RT et Gazeta.ru.

Website screenshot RT

Website screenshot Gazeta.ru

    De fait, ces journalistes ont déformé la citation de Boris Johnson, lors de son discours au Parlement du Royaume-Uni le 21 mars. La plus grande partie du discours du ministre britannique des Affaires étrangère était consacré à la problématique russe et aux relations entre les deux pays. Johnson a commencé à commenter sur la Coupe du monde 2018 après la remarque de Ian Austin, membre du Parti travailliste sur la similarité de cet événement aux Jeux Olympiques de 1936.

    «Evidemment, ils ont eu le droit d’organiser la Coupe du Monde grâce à la corruption. Poutine l’utilisera de la même manière qu’Hitler a utilisé les Jeux Olympiques de 1936. L’idée que Poutine donne la Coupe du Monde au capitaine de l’équipe gagnante me remplit de rage… Il l’utilise (ndlr – la Coupe du Monde 2018) comme une campagne de communication pour son régime corrompu, il est responsable de ce régime, et cela me remplit d’horreur,» – a dit Ian Austin à Boris Johnson (à partir de 00.25-00.44 de la vidéo).

    A son tour, Boris Johnson a manifesté son accord avec cette idée. Le diplomate a dit qu’il avait «la nausée» en pensant au désir de Poutine de se servir de la Coupe du Monde pour organiser sa propre promotion, comme l’avait fait Adolf Hitler », – lit-on dans The Independent.

Website screenshot de The Independent

    Les médias russes, cependant, ont coupé la comparaison entre Hitler et Vladimir Poutine. Johnson a également fait la remarque qu’il fallait discuter avec Moscou de la question de la sécurité des citoyens britanniques. Les outils de propagande n’ont pas parlé de ça non plus.

    La Coupe du Monde 2018 aura lieu dans 11 villes russes du 14 juin au 15 juillet. Les autorités de Grande-Bretagne ont lancé un appel aux citoyens de boycotter cet événement comme le font les ministres britanniques et les membres de la famille royale. La Pologne, l’Islande et d’autres pays ont exprimé leur intention de boycotter la Coupe du Monde 2018.

    Cette réaction est liée à l’incident diplomatique entre la Grande-Bretagne et la Russie au sujet de l’empoisonnement de l’ex-espion russe Sergei Skripal, et de sa fille Julia, en utilisant l’agent innervant de la famille Novitchok, un toxique russe dangereux et connu des services britanniques. La Grande-Bretagne a attribué la responsabilité de l’incident à la Russie.