L’agence de presse russe Interfax et quelques autres médias en ligne, comme par exemple Ukraina.ru, ont diffusé une fake qui affirme que «le Ministère des affaires étrangères Italien est favorable à la levée des sanctions contre la Russie».

Website screenshot Interfax

Website screenshot Interfax

«Le ministre des Affaires étrangères et de la Coopération internationale d’Italie, Paolo Gentiloni est favorable à la levée des sanctions contre la Russie», prétend l’article.

En réalité, l’homme politique italien a dit tout le contraire à la suite d’un entretien qu’il a eu à Rome avec le vice-Premier ministre russe Arkadi Dvorkovitch.

Website screenshot Ukraina.ru

Website screenshot Ukraina.ru

Selon une dépêche de l’agence de presse Il Velino et Nova, Paolo Gentiloni a dit : «Les sanctions, comme on le sait, seront discutés pendant le Conseil européen à la fin de mois de juin. Nous savons tous que la décision sera pris sur la base d’une évaluation des progrès et de la mise en ouvre des accords de Minsk, qui concernent la crise ukrainienne. On en fera l’évaluation dans les mois qui viennent».

Website screenshot Il Velino

Website screenshot Il Velino

Website screenshot Nova

Website screenshot Nova

«Bien sûr, nous ne sommes pas optimistes à propos de la situation actuelle, mais le message que nous voulons transmettre – c’est que, en dépit de toutes les difficultés et des sanctions dans l’économie, les relatons dans les domaines qui ne relèvent pas des sanctions sont pertinents. Ces domaines ont des perspectives et notre gouvernement continuera à les soutenir, » – a déclaré le chef de la diplomatie italienne. («Le sanzioni come è noto verranno ridiscusse in un Consiglio europeo alla fine di giugno. Sappiamo tutti che la decisione verrà presa sulla base di una valutazione sullo stato di avanzamento e di attuazione degli Accordi di Minsk, che riguardano la crisi ucraina. Saranno valutazioni che faremo nei prossimi mesi”. “Certamente la situazione odierna non è una situazione che ci può facilmente spingere all’ottimismo ma il messaggio che vogliamo lanciare è che nonostante queste difficoltà e le sanzioni in vigore, i rapporti economici nei settori non sanzionati sono rilevanti, hanno prospettive e possono vedere un impegno dei nostri governo – ha sottolineato il capo della diplomazia italiana»).

Paolo Gentiloni n’a pas dit le moindre mot qui peut être compris comme un appel à la levée des sanctions. En plus, Interfax a coupé une remarque très importante de Paolo Gentiloni, dans lequel il a dit que l’Italie prévoit de continuer son dialogue avec la Russie en respect de ces engagements vis-à-vis des alliés. («Su questo pilastro – ha proseguito il ministro -, negli ultimi anni siamo riusciti a mantenere aperto il dialogo con la Fdereazione Russa e questo intendiamo continuare a fare senza venire meno agli impegni che abbiamo con i nostri alleati»).

D’autres médias russes, par exemple, RIA Novosti, ont traduit les paroles du ministre correctement. Ces médias ont publié leurs articles avec les titres suivants : «Ministère des affaires étrangères Italien: le potentiel des relations économiques avec la Russie est énorme».

Website screenshot RIA Novosti

Website screenshot RIA Novosti