Les médias russes et ukrainiens ont rapporté récemment le soi-disant appel de Volodymyr Viatrovych, directeur de l’institut de la Mémoire Nationale de l’Ukraine, adressé aux ukrainiens, leur demandant de cesser tout contact avec leurs proches en Russie. Dans son commentaire pour StopFake, Volodymyr Viatrovych a expliqué qu’il s’agit d’une manipulation, puisqu’il s’est exprimé sur la possibilité pour la Fédération de Russie d’utiliser des liens quelconques afin d’arriver à ses fins.

Website screenshot obozrevatel.com

Certains journalistes ont déformé la publication de la page Facebook de Volodymyr Viatrovych, datée du 21 mai. La version originale de cette publication est la suivante: «Touche pas à Moscou», ou ces choses simples qui nous sauvent . Ceci nous éloigne de la Russie, et fait du bien de toute façon à l’Ukraine. Tout ce qui assure la liaison entre ces pays comme l’économie, la langue, l’histoire, la culture, les traditions ou les liens familiaux fut utilisé contre nous».

Ce fake a été diffusé par des journaux en ligne russe comme Lenta.ru, Moskovskiy Komsomoletz, Vzglyad, Ukraina.ru, 5-tv.ru, Politnavigator, Trud.ru, l’agence de presse Kharkiv. Aussi, des journaux en ligne ukrainiens comme RIA Novosti Ukraina, Vesti, Strana.ua, ukrnews.com, Vector News, Fraza.ua, Mignews.com.ua ont repris cette fausse nouvelle d’actualité.

Website screenshot @Volodymyr.Viatrovych

Website screenshot @Volodymyr.Viatrovych

Selon Volodymyr Viatrovych, les médias russes ont ajouté «une thèse, que je n’ai pas dit et ont trompé les lecteurs en l’utilisant dans leurs titres. J’insiste, que les Ukrainiens doivent se rendre compte que la Russie peut utiliser des liens quelconques dans sa quête. N’oublions pas à qui on a affaire».

De plus, l’historien a indiqué qu’il a tenté d’expliquer son point de vue dans une nouvelle publication. Il a expliqué que les journalistes ont déformé ses propos, mais les internautes continuent de commenter la falsification.