Le Ministère de l’intérieur russe a déclaré que l’Ukraine est devenue un «champion régional pour le trafic de drogue». Plusieurs médias russes reprennent des propos dans ce sens de Kirill Smourov, premier  adjoint au chef de la Direction générale de contrôle des drogues du Ministère de l’intérieur de la Fédération de Russie. Mais l’Office des Nations Unies contre la drogue et la criminalité ne donne aucune information semblable dans son dernier rapport.

Website screenshot Ukraina. ru

Website screenshot ria.ru

Les medias russes de propagande se refèrent à une déclaration du journaliste ukrainien Alexander Sibirtsev, qui travaille pour les journaux en ligne pro-russe «Vesti» et «Strana.ua». StopFake.org a mentionné ces sites Web à plusieurs reprises comme étant des sources de  diffusion d’infox et de manipulations. NTV, Izvestia, RBC, News.ru, Sputnik, TASS et d’autres médias pro-Kremlin ont diffusé cette fausse information.

Website screenshot unodc.org

Contrairement à ces affirmations, le rapport de l’Office des Nations Unies contre la drogue et le crime indique, que la plupart des drogues qui arrivent en Europe sont acheminées par la route des Balkans, c’est à dire depuis la Turquie vers la Bulgarie, puis à travers l’ex-Yougoslavie.

Selon des données pour la période 2012-2016, la plus grande partie de toutes les saisies d’héroïne (80%) ont été conduites dans des pays situés le long de la route des Balkans.

Le rapport indique également que le trafic d’héroïne vers la Russie passe en grande majorité par la route du nord, c’est-à-dire à travers les pays d’Asie centrale ou du Caucase. L’Ukraine n’est pas mentionnée comme «plaque tournante» de ce trafic vers la Russie.

Website screenshot ummcda.org.ua

Il convient de préciser que ce n’est pas le premier fake à ce propos. Dans le passé, StopFake.org a réfuté déjà une infox semblable titrée «L’Europe accuse l’Ukraine d’être à l’origine d’un trafic d’héroïne vers l’Union Européenne».