Les médias russes ont déformé presque tous les faits possibles à propos du régime sans visas. Cette-fois ci, le journal en ligne RT a diffusé un nouveau fake, prétendant que les «fonds» d’un milliardaire américain, George Soros, mettent en garde l’Ukraine du risque de la suppression du régime sans visas.

Ukraina.ru, RIA Novosti Ukraina, l’agence de presse Kharkiv, Lenta.ru et d’autre médias peu connus ont diffusé cette information.

propagande russe fake

Website screenshot Ukraina.ru

propagande russe fake

Website screenshot Lenta.ru

propagande russe fake

Website screenshot de l’agence de presse Kharkiv

Ces sources citent un article de RT (anciennement connu sous le nom Russia Today) titré «Un régime sans visas illettré: les fonds de Soros ont prévenu l’Ukraine du risque d’une éventuelle suppression du régime sans visas».

L’article se base sur des données sans référence disponible.

Les auteurs de RT ont rapporté que des organisations internationales comme «Fondation du soutien financier de laboratoire d’idées » et une fondation internationale faisant partie de l’«Open Society Foundations», sous la direction du milliardaire américain George Soros et d’«Europe sans frontières» (ESF), ont mené cette investigation.

En fait, les journalistes de RT tendent de faire passer comme source de leur information l’étude réalisé par Ekaterina Koulchitskaya et Irina Soushko, (ESF) sous le titre «Une migration instable et forcée de l’Ukraine à l’UE à la veille du régime sans visas».

Ainsi, les journalistes de RT ont substitué la source. De plus, ils ont sorti les données hors du contexte de l’investigation. Par exemple, prétendument, la crise en Ukraine aurait provoqué une augmentation de nombre de migrants illégaux et de refus de visas. Et pourtant, la statistique ne se confirme pas. Au contraire, selon l’association « L’Europe sans frontières»: « en 2016, les services migratoires ont révélé que presque 27 000 citoyens ukrainiens avaient un statut non conforme pour l’obtention d’un visa. Ce nombre est beaucoup moins élevé que la quantité des gens en situation régulière».

L’équipe de l’«Europe sans frontières» a révélé une autre faute des journalistes de RT. Ainsi, RT a indiqué que la Suisse, l’Islande, la Norvège et le Liechtenstein ne soutiennent pas le régime sans visas, tandis que c’est faux.

Selon Irina Sushko, directrice exécutive de ESF, l’article de RT «n’est qu’une agonie de la propagande russe. Les propagandistes tentent de trouver un prétexte pour la dépréciation de ce succès de la politique étrangère de l’Ukraine».