Le site de vérification des faits StopFake.org a été lancé le 2 mars 2014. Les initiateurs du Projet sont des enseignants, anciens diplômés ainsi que des étudiants de l’école de journalisme de l’Académie Mohyla et du programme  « Futur digital du journalisme » destiné aux journalistes et rédacteurs.

Nombre des personnes ayant rejoint le Projet, journalistes, rédacteurs, programmeurs et interprètes, sont préoccupées par l’avenir de l’Ukraine et de son peuple depuis l’occupation de la Crimée suivie des actions militaires dans le Donbass.

Au début, le but principal du Projet était de vérifier et de réfuter les informations falsifiée liées à l’actualité, souvent diffusées par la propagande. Avec le temps le projet a évolué et a pris la forme d’un « hub » d’information qui analyse tous les aspects et toutes les manifestations de la propagande issue du Kremlin.

Au-delà de l’influence de la propagande sur l’Ukraine, nous étudions les méthodes de son influence sur les autres pays et régions – de Syrie et Turquie jusqu’aux pays de l’Union Européenne et l’ex-Union Soviétique.

Nous devenons de plus en plus nombreux grâce aux professionnels de médias qui nous rejoignent. Ils vérifient, adoptent, traduisent et diffusent l’information en dix langues: russe, anglais, espagnol, roumain, bulgare, française, italienne et néerlandaise. De plus, nous avons commencé à diffuser l’information en tchèque et en allemand.

Notre contenu est disponible sur notre site internet mais il est également diffusé toutes les semaines sur la chaîne de télévision ukrainienne Ukraine Today. Retrouvez y nos podcasts et nos programme radiophoniques et suivez nous sur les réseaux sociaux pour communiquer avec nous.

Nous attirons votre attention sur le fait que le Projet StopFake.org n’est pas associé et ne reçoit aucune aide financière de la part des institutions gouvernementales ukrainiennes. Nous sommes une association de journalistes avec pour objectifs principaux de vérifier l’information, d’améliorer le système médiatique et de lutter pour une distinction claire entre le journalisme des faits et la propagande.

Pour mener notre travail à bien, nous mettons à jour les « fake » isolés, nous avons aussi créé des archives de la propagande, nous analysons l’information, nous conduisons des entraînements de vérification de l’information pour les professionnels intéressés et nous participons régulièrement à des conférences et séminaires.

À la naissance du projet, nous fonctionnions sur la base du volontariat, puis nous avons continué nos activités grâce au « crowdfounding », dons de nos lecteurs. En 2015 une aide financière a été attribuée par le Fond International «Renaissance», «Fondation nationale pour la démocratie», du Ministère des affaires étrangères Tchèque, de l’Ambassade du Royaume-Uni en Ukraine et du Sigrid Rausing Trust.

Les membres de l’équipe Stopfake: Artem Babak, Anna Chornous, Yevhen Fedchenko, Vadim Geshel, Margo Gontar, Ruslan Deynychenko, Sonya Dymytriva-Martynyuk, Anastasiya Iskrytska, Maria Kovalchuk, Oleh Leshko, Alina Mosendz, Alexandra Novitchkova, Taras Nazaruk, Iurii Panin, Oksana Pinsker, Mykhailo Purish, Alina Sugonuako, Artem Vitkovskyi, Olga Yurkova (à l’initiative du projet) et Kira Zalitok, ainsi que les traducteurs et nos nombreux « lecteurs-démystificateurs » de « fake ».

L’équipe du projet remercie les collègues qui ont participé à la création et au développement du Projet lors des différentes étapes : Guy Archer, Denys Avramenko, Ekaterina Venzhyk, Igor Voronov, Diana Dutsyk, Kseniya Karpenko, Mykhailo Koltsov, Nikita Kukluevskyi, Liudmila Kushnir, Jan Lepetun, Tetiana Matychak, Dariya Mykhailiv, Nina Mischenko, Lisa Morfett, Oleg Shankovsky, Helga Starova et Olga Churina. 

Tout le monde est bienvenu pour participer au projet, en y contribuant éditorialement comme financièrement. 

Si vous avez repéré une information falsifiées non factuelle,

n’hésitez pas à nous en informer par e-mail [email protected]