Opinions

3 décisions pour contrer le danger russe et mettre fin à la faillite stratégique des démocraties

Cette tribune a été initialement publiée dans le HuffPost France. Par Nicolas Tenzer  Président du Centre d’étude et de réflexion pour l’action politique, professeur à Sciences Po Intransigeance diplomatique, refus d’accords économiques, boycott de la coupe du monde de football: c’est ainsi que le monde doit empêcher la Russie de détruire nos principes démocratiques. Après la tentative d’assassinat de Sergei Skripal et de sa fille, les Etats-Unis, la France, l’Allemagne et le Royaume-Uni ont

«Fake news»: de l’instrumentalisation d’un terme à la mode ou les nouveaux visages du «Schmilblick»

Attirail pour Halloween, automne 2016. Mike Mozart/Flickr, CC BY Tourya Guaaybess, Université de Lorraine «Fake news» est devenu un terme très à la mode. Plusieurs raisons ont été énoncées pour expliquer son succès et, notamment, les «fake news» lancées par Donald Trump pour décrédibiliser sa rivale Hillary Clinton lors de la présidentielle de 2016. L’expression importée a fait florès en France au moment du scrutin présidentiel par le truchement des

Arkady Babchenko: «L’infantilisme est devenu l’idéologie nationale de la Russie»

Source: Pavel Novikov, pour Krim.Realii Pourquoi en Russie, on invente des histoires à propos de «Trains du Secteur Droit» en Crimée, d’un «garçon crucifié» à Slavyansk et d’autres fakes? Comment apprends-on à la société russe à vivre dans un espace de désinformation totale ? Est-il possible que les gens s’opposent aux autorités malgré la propagande du Kremlin? L’écrivain et journaliste russe, correspondant militaire Arkady Babchenko, a répondu aux questions du

Citoyens, journalistes et acteurs du numérique: tous à l’assaut des «fake news»?

Aller voir sous les apparences. Pexels François Allard-Huver, Université de Lorraine En ce début d’année 2018, parmi les annonces les plus remarquées de Marc Zuckerberg figure l’idée de s’appuyer sur les utilisateurs de Facebook pour confirmer les sources de telle ou telle «news». Le fondateur de Facebook souhaite que son réseau diffuse «plus de nouvelles provenant de sources largement reconnues dans notre communauté», déléguant ainsi une part du travail de

Science contre fake news, la bataille est engagée

Elle: « Comment tu peux savoir si une nouvelle est vraie? ». Lui « Si je suis accord avec ». Signe Wilkinson Boris Chaumette, McGill University Si les rumeurs existent depuis l’Antiquité, le phénomène des «fake news» est apparu plus récemment avec l’essor de nouveaux médias. Le dictionnaire de référence britannique, Collins, a d’ailleurs élu cette expression mot de l’année 2017 et l’a désormais inscrit dans son thésaurus. Nous serions entrés dans

Igor Yakovenko: Qu’est-ce qui sort de l’union du pouvoir et des médias ?

La version intégrale de cet article a été publiée sur le blog d’Igor Yakovenko, politologue et commentateur russe. StopFake France en propose une version courte et traduite en français. Lors de l’émission télévisée russe A-TEAM du 17 janvier 2018, les représentants des médias russes ont tenté de protéger l’honneur et la dignité du régime poutinien, contre le soi-disant propagandiste ukrainien Roman Tsymbaliuk (qui est en fait correspondant pour l’agence de

Loi contre les Fake news: mieux vaut tard que jamais

Par Alla Lazareva, Source: Tyzhden.ua Séparer le journalisme «pur» de la propagande… Nous sommes nombreux qui n’en peuvent plus du mensonge flagrant qui s’étale en toute impunité sur de multiples comptes des réseaux sociaux. Ce mensonge vient de sites suspects, provenant souvent de sources douteuses de manière à à atteindre un maximum de gens. Bien entendu, les lois existantes sur la calomnie et la diffusion d’informations mensongères, dans la plupart des

Fake news: engager enfin un débat public confisqué…

Détail d’une illustration du magazine Puck montrant une lointaine origine du terme fake news. Stuart Rankin / Flickr, CC BY-NC Divina Frau-Meigs, Université Sorbonne Nouvelle, Paris 3 – USPC Le président Macron a raison de s’en prendre frontalement aux fake news… mais la réponse à apporter à un phénomène médiatique de cette ampleur est systémique et complexe, et peut-être pas réductible à une loi ciblée sur les périodes d’élections. Toutefois,

Contrer la désinformation russe

Un article de Ouest-France, un partenaire de EURACTIV.fr Une guerre de l’information est en cours, au moins aussi intense que du temps de la guerre froide, et nous avons tendance à la sous-estimer. Les démocraties européennes sont prises en étau entre deux faits majeurs de la décennie écoulée, et elles rechignent à l’admettre. D’un côté, une gigantesque révolution vient, en dix ans à peine, de modifier nos comportements. Les réseaux sociaux

Mogherini jugée inefficace face à la désinformation russe

Cette tribune a été initialement publiée dans EURACTIV.fr Soixante-cinq experts et parlementaires de 21 pays ont signé une déclaration reprochant à la cheffe de la diplomatie européenne de ne pas prendre assez de mesures contre la désinformation russe. La déclaration arrive à point nommé, alors que se tient le 13 novembre le Conseil européen Affaires étrangères, lors duquel la désinformation russe sera discutée puisque plusieurs ministres européens sont ouvertement déçus par Federica Mogherini. Les signataires

Сообщить о фейке
StopFake
Спасибо за информацию. Сообщение успешно отправлено и в скором времени будет обработано.
Report a fake
StopFake
Thanks for the information. Message has been sent and will soon be processed.
Suscribirse a las noticias
¡Gracias! La carta de confirmación ha sido mandada a su correo electrónico
Подписаться на рассылку
Спасибо! Письмо с подтверждением подписки отправлено на Ваш email.
Subscribe to our newsletter
Thank you! A confirmation letter has been sent to your email address.
Абонирайте се за новините
Благодарим Ви! На Вашия email е изпратено писмо с потвърждение.
S’inscrire à nos actualités
Merci! Une lettre de confirmation a été envoyé à votre adresse e-mail.
Sottoscrivi le StopFake News
Grazie per esserti iscritto alle news di StopFake ! Una mail di conferma è stata inviata al tuo indirizzo di posta elettronica
Meld je aan voor het StopFake Nieuws
Bedankt voor het aanmelden bij StopFake! Er is een bevestigingsmail verzonden naar je emailadres.
ZGŁOŚ FEJKA
StopFake
Thanks for the information. Message has been sent and will soon be processed.
Subskrybuj
Thank you! A confirmation letter has been sent to your email address.